ROFESSION EN DANGER : NOUS N’ATTENDRONS PAS !

  • Mail à Matignon et au MI

    Monsieur le conseiller, Je me permets de vous adresser le présent courriel à la lecture d’une brève du journal Challenges publié le 14 mars 2019. […]

  • Communiqué

    DES MOBILISATIONS QUI PAIENT ? VERS UNE SUSPENSION D’AGREMENT POUR « LE PERMIS LIBRE » ?  Alors que l’UNIC, branche Education Routière de la Fédération Nationale […]

  • Où est l’État de droit ?

    Saint Ouen, le 28 février 2019 Monsieur le député, Je vous adresse la présente, afin de porter à votre connaissance le comportement pour le moins […]

  • Communiqué

    REFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : L’UNIC-FNA SERA À LYON ET NANTES LE 4 MARS 2019 L’UNIC, branche Education Routière de la Fédération Nationale de […]

LES ANNONCES DU PRÉSIDENT SUR LA RÉDUCTION « DRASTIQUE » DU PRIX DU PERMIS METTENT A MAL NOS ENTREPRISES

Le Président de la République a fait une annonce sans même savoir ce qu’il va faire de l’enseignement de la conduite.

Un rapport parlementaire sur l’évaluation de la loi Macron, enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 29 novembre, nous éclaire sur la vision portée par les pouvoirs législatif et exécutif quant à l’avenir de notre profession. Il préconise, notamment :

–          D’instituer la portée nationale de l’agrément (proposition n° 12)

–          De « clarifier le cadre juridique permettant aux enseignants de la conduite d’exercer leur activité en tant qu’autoentrepreneurs. » (proposition n° 13)

–          L’ouverture du label aux « auto-écoles » en ligne  (proposition n° 13)

La profession ne pourrait se relever d’une telle évolution. C’est pourquoi nous appelons les professionnels de toute la France à une grande manifestation le 17 décembre 2018.

·         Nous exigeons un plan de sauvegarde de la profession par une réglementation pérenne et surtout respectée par tous les acteurs de l’éducation routière, incluant la sauvegarde de notre local d’enseignement et sa territorialité.

·         Nous exigeons, pour la sauvegarde de nos salarié(e)s, le retrait sans contrepartie de l’article 20 du projet de la Loi Mobilité, à tout le moins une exception pour notre profession. Cet article tend à légitimer les plateformes aux yeux de nos concitoyens en les affublant d’une « charte » non obligatoire et non contraignante !

·         Nous exigeons une baisse drastique du coût du permis de conduire par la suppression de la TVA et une défiscalisation des 20 premières heures pour les financeurs (parents ou autres), associée une aide financière pour les contribuables non imposables.

·         Nous exigeons la récupération totale de la TVA sur le carburant « essence » dès le 1er janvier 2019, afin que nos entreprises puissent s’engager dans la transition écologique sans être pénalisées.

Cette manifestation devra se faire sous la forme de blocages illimités. Les professionnels sont invités à se relayer sur des points de blocages que nous allons définir.

Nous vous invitons tous à nous rejoindre, chef(fe) d’entreprise, salarié(e)s, syndiqué(e)s, non syndiqué(e)s, organisations professionnelles et groupements.

Nous ne cesserons notre action qu’avec des engagements écris du gouvernement.

Nous avons assez courbé l’échine, debout les auto-écoles !