Lettre ouverte aux député(e)s

Noisy le Roi, le 6 décembre 2018

Madame la députée, Monsieur le député,

Le 9 novembre dernier, Monsieur le Président de la république a lancé une annonce aussi étonnante qu’imprévue voire inconséquente, en affirmant réduire « drastiquement » le coût du permis de conduire.

Étonnante car lancée à la volée sans préparation et dont le seul but était de faire un contre feu au début de la révolte contre la taxe sur le gas-oil.

Étonnante car même la Délégation à la Sécurité Routière (DSR) n’était pas au courant et demeure peu informée de ce qui se prépare derrière cette annonce.

Imprévue car une commission pilotée par les députés GUERINI et Dumas est en cours de rédaction de propositions de réforme du permis de conduire.

Inconséquente car depuis cette annonce les écoles de conduite ne voient plus de clients franchir le seuil de leurs établissements. Nos entreprises étant économiquement fragiles beaucoup ne résisteront pas et ne passeront pas la fin de l’année. Cette manière de faire de la politique est dangereuse et contestable.

Face à cette situation l’Union Nationale des Indépendants de la Conduite (UNIC) a décidé d’appeler les écoles de conduite à descendre dans la rue pour leur survie immédiate. Cet appel à manifester trouve sa justification dans le comportement condescendant et le peu de cas fait des intérêts d’une profession à l’agonie.

L’UNIC a toujours été un syndicat ouvert aux réformes et pour cela, n’a eu de cesse, depuis des années de faire des propositions.
Pour toutes ces raisons, nous demandons à être reçu par des représentants de votre groupe parlementaire ou vous-mêmes, dans les plus brefs délais.

Je vous prie d’agréer, Madame la députée, Monsieur le député, l’expression de mes respectueuses salutations.

Philippe Colombani Président de l’UNIC.

Lettre-UNIC_députée_permis de conduire