Lettre ouverte au Ministre de l’Intérieur

Monsieur Gérard COLLOMB

Ministre de l’Intérieur

Ministère de l’Intérieur

Place Beauvau

75800 PARIS Cedex 08

 

                                                                                  Saint Ouen, le 14 mars 2018

 

Objet : Manifestation du 26 mars  à Bordeaux

 

Monsieur le Ministre,

Je vous adresse la présente afin de vous informer d’une manifestation à venir, causée par le mécontentement d’une profession que je représente, auquel les services de l’état ne sont pas étrangers,

Voici plusieurs années que les professionnels de l’éducation de la conduite de Gironde sont en souffrance. Le manque de places d’examen, la répartition et l’annulation de celles-ci, entraine une moindre organisation de notre travail et fatalement, une baisse des taux de réussite. Ce faible taux de réussite entretien d’ailleurs une masse de candidats supplémentaires qui ne peuvent qu’aggraver le manque de places à l’examen. Ajouter à cela une communication calamiteuse de la part de la DDT, et vous comprendrez que l‘exaspération des professionnels n’est pas nouvelle.

Comme si cet état de fait, couplé à la difficulté particulière dans laquelle est plongée la profession ne suffisaient pas, celle-ci fait face depuis plusieurs mois, à des retards d’enregistrement des dossiers. Actuellement, près de 4.000 dossiers sont en attente d’enregistrement dans un département qui ne compte que 29 inspecteurs. Ceci sans parler des coefficients ridiculement bas depuis des mois.

Le 5 mars dernier, les professionnels manifestaient dans les rues de Bordeaux. Une représentante du préfet et des membres de la DDT avaient alors pris l’engagement de leurs faire parvenir des propositions écrites avant le 9 mars. Cette promesse n’ayant pas été tenue, la profession est contrainte de se mobiliser de nouveau.

Aussi, ai-je l’honneur et le malheur de vous annoncer qu’une manifestation se tiendra le 26 mars prochain à Bordeaux. Cette manifestation rassemblera plus de véhicules que lors de celle du 5 mars (150 véhicules) ainsi que les élèves.

C’est ce cri du cœur d’une profession à l’agonie, que je vous exhorte à entendre aujourd’hui. Cela commencerait par mettre fin au capharnaüm qui sévit dans le département de la Gironde

Pourtant, fidèle à sa tradition d’échange avec les pouvoirs publics, l’UNIC compte sur vous et l’ensemble des services de votre Ministère pour trouver la meilleure des issues possible à cette situation. Nous demeurons à votre disposition pour toute information complémentaire afin de remédier à ces problèmes, dans l’intérêt des enseignants et des élèves.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de notre haute considération.

 

Philippe COLOMBANI

Président de l’UNIC,

Branche Education Routière de la FNA

Lettre Gérard COLLOMB manif Bordeaux 26032018