CISR

Extrait :

…/…

Mieux protéger les usagers des deux-roues motorisés

Les usagers de deux-roues motorisés constituent une catégorie à part dans la sécurité routière : leur mortalité est particulièrement élevée puisqu’ils ont 23 plus de risques d’être tués dans un accident de la route par kilomètre parcouru qu’un automobiliste. Pourtant, il n’ont fait l’objet que d’une seule mesure spécifique de protection corporelle, adoptée le 1er juillet 1973 : le port obligatoire du casque. Or, à compter du 1er janvier 2016, une évolution importante, liée à une modification de la législation européenne, interviendra : la fin de la limitation à 100 CV de la puissance des motocyclettes.

Aujourd’hui, seules les personnes âgées de moins de 24 ans voient leur accès aux motos les plus puissantes conditionné à une période de deux ans de conduite et un stage de 7 heures de formation. La libération de la puissance nécessite d’étendre cette règle à tous les pilotes novices, quel que soit l’âge auquel ils passent le permis. De plus, le caractère très grave des accidents en deux-roues motorisés est trop souvent lié à l’insuffisance voire l’absence de protection corporelle. La réglementation doit donc contenir une première mesure d’obligation relative aux équipements, tenant compte des modalités d’utilisation des deux-roues motorisés.

…/…

A lire:

Dossier du CISR

Bilan des mesures du 26 janvier 2015

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire