Aie confiance… c’est bon pour toi ! Tu parles, Charles !

Voilà la preuve que l’UNIC a vu juste dans sa lecture du projet de Loi Macron, et raison de continuer à se battre et de mobiliser.

Voici un extrait d’interview avec ORNIKAR mis en ligne aujourd’hui :

 « La loi Macron avait officiellement l’ambition de s’attaquer à de multiples privilèges sur lesquels sont assises de nombreuses corporations dont celle des auto-écoles. Jugez-vous son contenu suffisant au regard de vos objectifs ?

Nous sommes plutôt satisfaits par tout ce qui se passe du côté de la loi Macron. C’est assez courageux pour un jeune ministre de s’attaquer à tant de problèmes. Il essaye d’arranger les choses sur notre profession, – j’y reviendrai, – mais également dans plein d’autres domaines. Donc bravo à ce ministère et à ce ministre en particulier. Pour ce qui nous concerne, différentes choses vont dans notre sens, notamment des petits points pas clairs relatifs, par exemple à la possibilité pour un candidat de signer en ligne son contrat de formation. C’est un amendement qui est passé lors de l’examen de la loi Macron. Il y a cette question de faire participer Ornikar à des comités qui ont lieu avec différents acteurs, les auto-écoles, les syndicats de patrons d’auto-écoles, le ministère de l’Intérieur pour des réformes. Les acteurs en ligne vont en faire partie. Ce sont de belles avancées. Il y a également la reconnaissance de l’égalité entre le candidat libre et le candidat classique concernant le traitement et les délais. Cela va donc dans le bon sens. »

Interview complète : Cliquez ici.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire