Réunion avec M. SAVARY

  • Protocole or not ? Ce sera niet !

    Suite à une décision administrative, le protocole sanitaire jusqu’à présent en vigueur devrait changer à dater du 6 juillet 2020. Ce nouveau protocole « allégé […]

  • Communiqué de presse

    26 mai 2020 Baisse du nombre d’examens du permis de conduire : Engorgement en vue ! L’Union Nationale des Indépendants de la Conduite (UNIC), branche […]

  • Guide sanitaire spécial auto-école

    Cher-e-s collègues, Nous vivons une période exceptionnelle et inédite dans l’histoire moderne. Nous allons devoir affronter des difficultés économiques, des difficultés sociales et des difficultés […]

  • COMMUNIQUE DE PRESSE

    COMMUNIQUE DE PRESSE Jeudi 30 Avril 2020 — 200.000 Français dans l’attente de permis de conduire !   Si nous estimons en moyenne à 15 […]

A l’initiative de l’UNIC et du député Jean-christophe FROMANTIN, une réunion avec le rapporteur de la loi MACRON M. Gilles SAVARY, s’est tenue le 21/04/15.

Cet entretien a permis de faire le point sur les modifications apportées par le Sénat au texte de loi, avant son retour à l’Assemblée Nationale mi-mai.

 

Tout d’abord les points qui pourraient être considérés comme définitifs :

–          La suppression de la CDSR, qui sera remplacée par une autre commission ou incluse dans une commission existante comme le CSER par exemple avec des déclinaisons départementales.

–          L’encadrement des frais d’examen pratique.

–          L’évaluation en présentiel. Nous avions indiqué dés le départ l’inconcevabilité d’une évaluation à distance et nos arguments exposés à l’encontre de cette pratique ont été entendus.

–          La suppression de l’obligation de l’affichage des taux de réussite, qui pourrait être remplacée par une charte qualité, un label ou tout autre dispositif tendant à améliorer la formation et, pour le consommateur à l’aider dans son choix d’auto-école.

–          La possibilité de signer, suite à l’évaluation préalable, un contrat à distance.

–          La privatisation d’une partie du groupe-lourd et de l’ETG.

 

Les points qui restent incertains ou à minima à confirmer :  

–          Le maintien des 20h de conduite.

–          Le maintien du local. Sur ce point M. SAVARY ne s’est pas clairement exprimé.

–          Les 4 heures de formations pour les accompagnateurs en double-commande. Même si nos arguments ont clairement fait pencher la balance du coté du maintient de cette mesure, ce point sera à nouveau débattu à l’assemblée.

–          Le délai de 45 jours. Les députés ont pris conscience des inconvénients d’une telle mesure et des contraintes qu’elle pourrait occasionner à l’État afin d’éviter les nombreux contentieux futurs en cas de manquement.  Cette mesure sera maintenue mais une réécriture sera proposée.

–          Égalité de traitement des candidats libres, nous avons clairement exprimé les dangers d’une telle mesure pour l’État et le risque d’engorgement inéluctable du système. Là aussi une réécriture sera proposée.

–          Un système d’aide au financement du permis de conduire pourrait être rajouté dans la loi.

   

Cette réunion de 2 heures aura permis de clarifier de nombreux points et de remettre l’accent sur l’éducation routière et son importance dans la sécurité routière.

Et maintenant ?

Le texte de loi quittera le Sénat mi-mai, il y aura une brève commission paritaire (Assemblée vs Sénat) pour retourner à l’Assemblée fin mai début juin, avec un vote final fin juin début juillet. Rappelons qu’à l’occasion de son retour à l’Assemblée, le texte peut encore être modifié.

Si nous avons grand espoir de voir nos propositions entendues et acceptées, il nous faut rester vigilant et nous continuerons à produire  les efforts nécessaires à la concrétisation d’une loi juste et équitable.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire