COMPTE RENDU MANIFESTATIONS

  • Protocole or not ? Ce sera niet !

    Suite à une décision administrative, le protocole sanitaire jusqu’à présent en vigueur devrait changer à dater du 6 juillet 2020. Ce nouveau protocole « allégé […]

  • Communiqué de presse

    26 mai 2020 Baisse du nombre d’examens du permis de conduire : Engorgement en vue ! L’Union Nationale des Indépendants de la Conduite (UNIC), branche […]

  • Guide sanitaire spécial auto-école

    Cher-e-s collègues, Nous vivons une période exceptionnelle et inédite dans l’histoire moderne. Nous allons devoir affronter des difficultés économiques, des difficultés sociales et des difficultés […]

  • COMMUNIQUE DE PRESSE

    COMMUNIQUE DE PRESSE Jeudi 30 Avril 2020 — 200.000 Français dans l’attente de permis de conduire !   Si nous estimons en moyenne à 15 […]

La loi Macron a fortement inquiété la profession. Manifestement le ministre aura réussi le tour de force  de faire l’unanimité contre lui.

Il est vrai que suite au coup de force des députés, fortement aidés et encouragés par le ministre, le sentiment de trahison est réel et justifié. Le tout venant à la suite de la médiatisation d’une auto-école en ligne et de la volonté affichée de Bercy d’en faire le nouveau modèle d’école de conduite.

Grâce à une très bonne mobilisation le vendredi, les organisations professionnelles ont été reçues par le député Savary (rapporteur du projet de loi), puis par le cabinet du premier ministre.

Ces deux réunions ne nous ayant pas totalement rassurés nous avions décidé de maintenir celles du lundi 9, lesquelles devaient devenir une véritable démonstration de force.

 

Sur la mobilisation des manifestations du lundi 9, nous pouvons être très satisfaits et elles ont dépassé toutes nos espérances.  Au départ nous avions programmé 4 villes il y en eu 13 à la fin. Et c’est pas fini …(voir ici)

A Paris ce sont environ 1500 Véhicules qui ont bloqués les autoroutes A13 et A3, puis le périphérique dans les deux sens pour finir sur les quais de Seine et à la place Vauban. Au total près de 9 heures de manifestation, la police débordée…

Sur Bordeaux environ 400 véhicules ont bloqué la ville et sont descendus jusqu’à Langon, la ville du député Savary. Une délégation était partie devant pour être reçue par le député. Une longue discussion a permis à nos collègues d’expliquer notre métier et d’éclairer monsieur Savary, lequel s’est montré ouvert au dialogue et à des modifications. Toutefois il a indiqué que les objectifs ne sont pas négociables, soit le problème des délais et de la qualité des écoles de conduite.

Sur Marseille ce sont environ 600 véhicules qui ont déferlé sur la ville créant un énorme embouteillage.

Dans toutes les autres villes nous avons constaté environ 200 véhicules, minimum.

De toute la France des collègues se sont rendus sur Limoges, Clermont-Ferrand, Lorient, Nancy, Grenoble, Tarbes, Carcassonne, Lyon, Tours, Alès et même Toul que nous n’avions pas prévu. Une telle mobilisation (entre 3 et 4000 vhl) ne s’était jamais vue, ceci prouve l’angoisse des professionnels et leur colère.

Bravo et merci à l’ensemble des manifestants qui pourront dire « j’y étais ».

Sur la médiatisation. Là encore nous avons battu des records, tous les médias ont parlé de nous. Pas  toujours comme nous l’aurions voulu, mais ils ont parlé.

A Paris nous avons tout de même une déception, celle de ne pas avoir été reçu par le ministère des finances.

 

Mardi 10 janvier, réception des représentants syndicaux par Savary.

L’entretien a porté sur les amendements. Ce que nous pouvons dire c’est que monsieur Savary veut se montrer ouvert à des modifications, mais pour cela il lui faut des arguments solides.

Les points qui semblent les plus ouverts sont :

–          La sauvegarde des 20h pour l’ensemble des formations,

–         L’annulation de la formation des accompagnateurs pour l’apprentissage libre par les loueurs,

–          L’évaluation en face à face.

Les points qui sont entrouverts :

–          L’inscription en ligne mais associé à l’obligation du local pour l’agrément.

 

En effet sur l’inscription en ligne il sera difficile, voire impossible de revenir dessus, c’est pour cela que nous avons argumenté pour que le local soit sanctuarisé. Sur ce point les arguments sociaux semblent avoir portés. Monsieur Savary a ainsi dit « nous ne voulons de Uberpop, cela fait trop de dégâts »

En fin de matinée Savary tenait une conférence de presse et confirmait les avancées.

Mais ne nous emballons pas, la bataille ne fait que commencer et elle est très loin d’être gagnée.

Monsieur Savary se contente d’écouter et de dire qu’il va en parler à ses amis, il en discutera aussi avec les ministres. Mais il rappelle, à juste titre, que ce qui est voté et voté, il ne sera pas facile de revenir dessus.

La suite est la suivante : si les sénateurs votent les textes dans la même écriture que les députés alors s’en est fini, le texte est définitivement adopté. Il faut donc absolument obtenir des amendements au sénat, dans ce cas l’assemblée nationale retrouvera la main sur le texte et pourra amender aussi, mais cela ne suffit pas il ne faut pas oublier que le gouvernement pourra aussi mettre des amendements.

Vous le voyez le chemin est encore long et la pente va être rude.

Nous allons mettre toute notre énergie et plus s’il le faut, mais nous avons besoin de vous, de votre soutien moral, de votre soutien financier, de votre soutien sans faille.

 

Restons vigilants et prêts à agir le moment venu.

 

UNIC

 

http://www.liberation.fr/societe/2015/02/10/permis-de-conduire-trois-modifications-envisageables-dans-le-sens-des-auto-ecoles-ps_1199521

http://www.lcp.fr/videos/reportages/168373-reforme-du-permis-de-conduire-les-explications-du-rapporteur

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire