POURQUOI NOUS APPELONS LA PROFESSION A MANIFESTER ?

  • Protocole or not ? Ce sera niet !

    Suite à une décision administrative, le protocole sanitaire jusqu’à présent en vigueur devrait changer à dater du 6 juillet 2020. Ce nouveau protocole « allégé […]

  • Communiqué de presse

    26 mai 2020 Baisse du nombre d’examens du permis de conduire : Engorgement en vue ! L’Union Nationale des Indépendants de la Conduite (UNIC), branche […]

  • Guide sanitaire spécial auto-école

    Cher-e-s collègues, Nous vivons une période exceptionnelle et inédite dans l’histoire moderne. Nous allons devoir affronter des difficultés économiques, des difficultés sociales et des difficultés […]

  • COMMUNIQUE DE PRESSE

    COMMUNIQUE DE PRESSE Jeudi 30 Avril 2020 — 200.000 Français dans l’attente de permis de conduire !   Si nous estimons en moyenne à 15 […]

Le 24 septembre 2013, Monsieur VALLS a confié la réforme des places d’examens à Madame Florence GILBERT, présidente de la commission jeunes et éducation routière du CNSR.

Nous estimons que le CNSR n’a pas légitimité pour traiter ce problème qui devrait l’être par le CSER qui est la seule instance de concertation de la profession.

De plus la méthode de travail imposée par Madame Florence GILBERT nous amène sur des pistes de réforme qui n’ont rien à voir avec le problème des places d’examens.

La méthode employée est une méthode qui consiste à éviter les débats, Madame Florence GILBERT faisant seule des propositions après avoir reçu les différentes organisations séparément.

Au stade où nous en sommes, nous constatons que Madame Florence GILBERT nous entraine sur une réforme de la profession ce qui ne correspond pas à l’objectif fixé par le Ministre.

Nous refusons tout débat sur :
– La qualité de la formation. Piste suivie par les IPCSR.
– La certification des écoles de conduite (débat inutile car déjà prévu par le CISR de 2009)
– Les taux de réussite des écoles de conduite. Piste suivie par les IPCSR.
– Le développement de l’AAC (débat inutile car déjà développé et prévu par la réforme de 2009)
– Le changement de la méthode de calcul de la MNA. Quand il y 100 places à distribuer, on peut calculer comme on veut, il n’y en aura toujours que 100 à répartir.
– Le nouveau BEPECASER, hors sujet.

Toutes ces pistes doivent être immédiatement abandonnées par Madame Florence GILBERT car elles n’apporteront aucune amélioration notable que ce soit en urgence ou de manière pérenne à la problématique des places d’examens. De plus nous rappelons que ce sont exactement ces pistes là qui ont été développées en 2008 pour nous amener là où nous en sommes aujourd’hui. Madame Florence GILBERT refait les mêmes erreurs que ses prédécesseurs.

Le groupe lourd a été complètement oublié dans les débats, involontairement ? NON, il parait qu’il n’y a pas de problème à ce sujet !!! Des centaines d’entreprises qui cherchent des chauffeurs, des milliers de chômeurs qui cherchent du travail et pas de problème ? Nous le disons sans détour : ceci est un scandale ! Dés le premier jour et directement à Monsieur le Ministre Manuel VALLS, l’UNIC a posé la problématique et l’urgence du sujet au coeur des discussions.

En parallèle, les inspecteurs lancent une grève illimitée avec des revendications qui, si elles sont acceptées par le Ministre, sonneront le glas de tous nos espoirs de réforme structurelle concernant les places d’examens.

Nous vous rappelons qu’en 2002, lors de la grève illimitée des inspecteurs, la profession n’a pas bougée et 3000 de nos collègues ont disparu.

C’est aujourd’hui que notre avenir se joue et c’est pour cela que nous vous attendons le 29 novembre, date de la réunion du CNSR, après il sera trop tard.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire