Constat alarmant!

L’UNIC a bien compris les dangers de la situation, l’UNIDEC et le CNSR approuvent l’analyse et pourtant, au moment où le SNICA-FO engage le rapport de force comme en 2002, ils « regrettent le préavis de grève illimitée des ipcsr » et « appellent à l’apaisement »… comme en 2002 !
Ne nous y trompons pas, pour le SNICA-FO  c’est eux ou nous et ils appliquent à merveille l’adage : la meilleure défense, c’est l’attaque !

Alors pourquoi refuser le combat que le SNICA-FO nous impose?? Pourquoi inciter la profession à ne pas manifester ?

A minima, Messieurs, puisque vous êtes d’accord avec nous sur le constat, vous auriez pu, vous auriez dû ne rien dire et rester neutres…. à moins de vouloir protéger des intérêts autres que ceux de la profession et il faudra vous en expliquer……

 

Texte sur le site du CNSR-UNIDEC-ECF

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire