MOTION

Licenciements, dépôts de bilans, concurrence déloyale et sauvage, déréglementation excessive.
Obligation d’investissements coûteux du fait des réformes des examens non soutenus par un nombre de places d’examens suffisant.
Pour nos élèves délais d’attente insupportables, longueurs administrative d’enregistrement des dossiers, freins permanents pour le passage du permis.
Concurrence sauvage et déloyale d’enseignants de la conduite auto-entrepreneurs.
Concurrence déloyale des loueurs de voiture double commande.
Voilà le quotidien d’une profession en grande difficulté.
En regard de cette situation catastrophique, une administration moribonde incapable de faire face à ses obligations et devoirs. Une administration qui cherche à cacher ses insuffisances en les mettant sur le dos des écoles de conduite.
Une administration seule responsable des délais d’attente et dont ses inspecteurs « fabriquent » à leur convenance les taux de réussite de nos entreprises. De nombreux inspecteurs utilisant le système à des fins politiques prenant, ainsi, les candidats en otages, ceci avec pour objectif de demander toujours plus de fonctionnaires.
Une administration qui va, avec la dématérialisation du dossier, encore augmenter la charge de travail de nos entreprises et se débarrasser sur nous de ses obligations, ceci sans contre partie.
Une administration totalitaire dont trop de délégués départementaux se considèrent comme les patrons de nos entreprises privées.
AUJOURD’HUI NOUS DISONS STOP !


STOP à la soumission à l’administration.
STOP à la concurrence déloyale et sauvage des loueurs de voitures et des auto-entrepreneurs dont l’activité dans une profession réglementée est illégale.
STOP aux lenteurs administratives.
STOP aux délais d’attentes insupportables, véritables freins à notre activité et frein pour les candidats au permis de conduire.
STOP à l’omnipotence d’une administration moribonde.
NOUS REFUSERONS !
Tout discours ou argument sur les taux de réussite.
Tout argument sur la sécurité routière dont nous savons qu’elle se résume à la répression.
NOUS DEMANDONS !


La mise en place sans délai d’une véritable réforme structurelle.
La mise en place d’un Ordre National de la Profession
La mise en place d’une obligation d’avoir un directeur pédagogique pour toutes les écoles de conduite dont le titulaire de l’agrément ne serait pas titulaire du BEPECASER.
La publication sans délai de l’arrêté de réglementation de l’apprentissage libre.
L’ouverture immédiate des compensations qui devront être accordées aux écoles de conduite en contrepartie de la charge de travail qui va leur être imposée avec le projet FAETON.
Que les examens du permis de conduire soient filmés et enregistrés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire