Réaction de l’UNIC

  • Protocole or not ? Ce sera niet !

    Suite à une décision administrative, le protocole sanitaire jusqu’à présent en vigueur devrait changer à dater du 6 juillet 2020. Ce nouveau protocole « allégé […]

  • Communiqué de presse

    26 mai 2020 Baisse du nombre d’examens du permis de conduire : Engorgement en vue ! L’Union Nationale des Indépendants de la Conduite (UNIC), branche […]

  • Guide sanitaire spécial auto-école

    Cher-e-s collègues, Nous vivons une période exceptionnelle et inédite dans l’histoire moderne. Nous allons devoir affronter des difficultés économiques, des difficultés sociales et des difficultés […]

  • COMMUNIQUE DE PRESSE

    COMMUNIQUE DE PRESSE Jeudi 30 Avril 2020 — 200.000 Français dans l’attente de permis de conduire !   Si nous estimons en moyenne à 15 […]

Nous avions appelé cette action « solidarité auto-école ». Voilà que le CNPA tire la couverture à lui… étrange conception de la solidarité !

 

Réaction de l’UNIC :

« Nous sommes outrés par le fait qu’une Organisation Professionnelle représentative telle que le CNPA, s’attribue à elle seule cet engagement et ose arranger des faits aussi évidents.

Non seulement le CNPA a été peu suivi le 14 février lorsqu’il a appelé à descendre dans la rue car il n’annonçait pas de projet clair.

Mais en plus il a tout fait pour discréditer nos actions en appelant au boycott du relais et en le comparant à un jeu de téléréalité extravagant.

Et n’oublions pas que c’est lui qui a fait de notre Profession ce qu’elle est aujourd’hui et ce n’est pas rien ! Nous nous devions de réagir !

 

Sauf à nous démontrer que le Président du CNPA est à lui seul le Conseil National de Sécurité Routière, l’annonce de monsieur le Ministre n’a pas été faite à la seule attention du président du CNPA mais devant une assemblée composée de l’ensemble des membres du CNSR et des journalistes présents. Assemblée au milieu de laquelle se trouvait entre autres, monsieur le Président du CNPA.

Il y a donc, là encore, dans cette annonce du CNPA une déformation de la vérité et des faits tels qu’ils se sont passés réellement.

Pour preuve dès le jeudi 20 juin, en fin d’après-midi La Tribune des Auto-Écoles faisait, sur sa page Facebook, un compte-rendu de l’entrevue de l’UNIC au cabinet du ministre et annonçait les engagements que le Ministre ferait le 21 !

« Seuls on va plus vite, et avec de tels agissements, ensemble on n’ira nul part !

À bon entendeur… »

 

Pour rappel, déclaration du CNPA du 21 juin :

 « Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a confirmé ce matin au président Bessone, l’ouverture d’une concertation sur le « système examens » dès le mois de septembre prochain.

Le lancement de cette concertation a été annoncé lors de notre 50ème congrès. La confirmation par le ministre est très importante car elle répond aux demandes faites par le CNPA depuis février 2013.

Si le ministre a pris cette décision, c’est grâce à l’opiniâtreté du président Bessone mais également aux multiples actions engagées dans les territoires par vos élus départementaux et régionaux pour lesquelles la mobilisation des adhérents a été massive. »


2013 : Chronique de la fin d’un système

AN 0 du nouveau système formation/examen J


Jeudi 31 janvier : l’UNIC lance un appel à manifester le 18 février  « pour la refonte complète du système formation/examen »

Vendredi 1er février : une intersyndicale CNPA-UNISDECA/FNEC/UNIDEC-CNSR venue d’on ne sait où appelle à manifester le 14 février « pour exiger que l’État prenne ses responsabilités »

Lundi 4 février : lettre ouverte de l’UNIC invitant l’intersyndicale à l’unité le 18/02 restée sans réponse

Jeudi 14 février : manifestation de l’intersyndicale CNPA-UNISDECA/FNEC/UNIDEC-CNSR avec une mobilisation de 900 véhicules sur 8 villes pour 5 syndicats… soit 23 véhicules/syndicat/manifestation

Un peu plus tard le même jour : l’intersyndicale CNPA-UNISDECA/FNEC/UNIDEC-CNSR appelle à cesser toute manifestation du fait qu’ils ont « tout obtenu », à savoir un « Grenelle du permis de conduire »

Lundi 18 février : manifestation contre l’aberration systémique et pour la refonte complète du système formation/examen avec une mobilisation de 545 véhicules sur 4 villes… soit 136 véhicules/manifestation, pour un seul syndicat !

Mercredi 27 février : à Nice, l’UNIC appelle à manifester le 12 mars.

Une heure plus tard le même jour : appel à manifestation de l’UNIDEC à Nice pour le 11 mars.

 Lundi 4 mars : l’UNIC annule son appel à manifestation pour apaiser le climat délétère provoqué par l’UNIDEC.

 Mercredi 13 mars : l’administration, par le président du CSER Frédéric PÉCHENARD, affirme être d’accord avec Philippe COLOMBANI président de l’UNIC, reconnaît que « le système est au bout du rouleau », mais que la décision de réforme relève du pouvoir politique. Le représentant du SNICA-FO Patrick CHOPIN se dit ouvert à la discussion quant à la mise en place d’une nouvelle structure pour l’organisation des examens. Il n’est question à aucun moment de « Grenelle du permis de conduire »

Début avril : suite au consensus dégagé au CSER, l’UNIC demande un rendez-vous avec le Ministre de l’Intérieur pour discuter de la mise en place d’une concertation. Le rendez-vous est fixé au 16/05… mais avec Frédéric PÉCHENARD en tant que représentant du ministre.

Jeudi 16 mai : Une délégation de l’UNIC est reçue par Frédéric PÉCHENARD et ses collaborateurs… rendez-vous cordial qui ne fait que confirmer la position commune et que seul l’échelon politique peut faire avancer la question. Devant cette impasse, L’UNIC décide de lancer une grande action médiatique originale et percutante, seule à même de provoquer une réaction des politiques.

Lundi 10 juin : début du relais solidarité auto-école lancé par l’UNIC pour interpeler le Ministre. Tout au long de ces dix jours, les Préfectures et les services des Renseignements Généraux font remonter les revendications au Ministère.

Lundi 17 juin : le cabinet du Ministre contacte l’UNIC pour préparer l’accueil du relais solidarité auto-école par une personnalité importante ayant « pouvoir et mandat de décision » le 20/06 à 14h30.

Jeudi 20 juin : JOUR HISTORIQUE POUR LA PROFESSION !

16h30 : après une heure de discussion avec de hautes personnalités du cabinet du Ministre de l’Intérieur la délégation de l’UNIC revenait de l’entrevue, avec la déclaration suivante :

« Monsieur le Ministre s’engage à mettre en place dans le cadre du CSER , une concertation qui n’aura d’autre objectif que de proposer des solutions pour que les jeunes puissent passer leur permis de conduire sans délais d’attente. Cette réflexion débutera dès le mois de juillet 2013 et devra rendre ses propositions au plus tard à la fin de l’année 2013.  Cet engagement sera confirmé par courrier à monsieur le Président de l’UNIC dans les délais les plus courts. »

Voir la page Facebook du 20 juin de La Tribune des Auto-écoles.

C’EST LA PREMIÈRE FOIS QU’UN TEL ENGAGEMENT EST OBTENU !

 

Vendredi 21 juin : monsieur Manuel VALLS, Ministre de l’Intérieur, confirme cet engagement devant la presse lors de l’ouverture de la séance du CNSR.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire