Réunion au Ministère de l’Intérieur

COMPTE RENDU MANIFESTATION 18 FEVRIER 2013

 

Tout d’abord quelques précisions :

Une manifestation a deux objectifs majeurs :

1° – Montrer la colère de la profession par une mobilisation importante.

2° – Établir des rapports de force entre les différentes parties.

Le premier objectif est atteint, les deux manifestations confondues montrent clairement que la profession est à bout.

Le second objectif est atteint, d’abord dans le rapport gouvernement/organisations professionnelles, ces dernières ayant montré leurs capacités à mobiliser. Mais l’objectif est aussi atteint pour l’UNIC qui, seule, face à une intersyndicale de 5 syndicats, a réussi à mobiliser plus fortement.

Donc aucune négociation ne pourra se faire sans l’UNIC.

 

Ne rêvons pas :

Aucun gouvernement digne de ce nom ne fait des promesses importantes sous la pression d’une manifestation. C’est illusion que de croire cela.

Une manifestation ne peut amener autre chose que l’ouverture de négociations.

 

Sur l’entretien entre la délégation de l’UNIC et le cabinet du Ministre de l’Intérieur :

  • Nous avons fait part de notre refus d’un « grenelle du permis de conduire », pour la simple et bonne raison que tout le monde connaît le nœud du problème (manque de places d’examens) et que les solutions sont connues (plus d’IPCSR ou privatisation). Nos interlocuteurs nous ont répondu qu’ils n’avaient jamais envisagé de grenelle… cherchez l’erreur ! Nous avons demandé l’ouverture de négociations, rapides et efficaces, sur le problème des places d’examens avec deux conditions :

1° que ces négociations s’ouvrent avec une date butoir.

2° que toutes les hypothèses soient envisagées, y compris la privatisation. 

  • Nous avons fait part de notre refus de négocier le problème des places d’examens sur des thèmes tels que : le taux de réussite, les places non-honorées etc.
  • Nous avons affirmés que nous voulons des places quand nos élèves en ont besoin et quand nous en avons besoin.
  • Nous avons affirmés, notre volonté de voir la création d’un véritable droit à l’examen pour les candidats.
  • Nous avons demandé l’arrêt avant le début 2014 de la Nouvelle Méthode d’Attribution.
  • Nous avons fait des propositions concrètes et réalisables pour réformer les examens des permis groupe-lourds.
  • Nous avons demandé, l’arrêt immédiat des suivis d’enseignement, lesquels sont souvent liés aux demandes de places supplémentaires.
  • Nous avons demandé l’arrêt des doublons d’IPCSR.

 

  • Sur l’apprentissage libre. Nous avons la confirmation qu’un texte sera proposé au CSER du 13 mars. Nous avons obtenu que ce texte attribue la formation de 7h des accompagnateurs aux écoles de conduite, malgré l’hostilité d’autres organisations, qui continuent à souhaiter que cette formation soit assurée par les centres BEPECASER.
  • Nous avons fait part de nos craintes quant à la publication de plus en plus importante des taux de réussite des écoles de conduite sur des sites Internet. Nous avons obtenu des réunions sur ce thème, réunions qui devraient débuter très rapidement.

 

Nous avons remis des dossiers et des propositions concrètes au Ministère.

Comme vous le voyez nous ne vous faisons pas de promesses, nous avons trop souvent été échaudés par des politiques, des gouvernements et des hauts fonctionnaires qui nous ont trompés.

C’est pourquoi NON les manifestations ne sont pas terminées, nous n’en sommes qu’au début.

Restez mobilisés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire